LOIN DU COVID 19, LES TOURNAGES CONTINUENT

Grâce à une collaboration avec des chercheurs chinois de l’académie des sciences, nous avons pu tourner les « pelures » de notre film sur les astéroïdes.

La couche de régolithe ( poussière spatiale) de la lune ressemble à celle de nombreux astéroïdes, en particulier l’astéroïde Eros. Aussi, pour nous permettre des représentations authentiques pour notre film sur les astéroïdes, notre caméraman a pu embarquer dans la fusée chinoise TOP-MOO-MOON pour filmer des arrières plans uniques, également appelés “pelures”. Avant son départ, il a reçu différentes piqûres intraveineuses pour lui permettre de résister à différentes pathologies lunaires, comme le virus ” Encephalo-Space” (communément appelé le syndrôme de la tête en l’air) et la bactérie ” 2-moon”, connue en France sous l’appelation ” De deux choses lune”. Il a ramené des images en 8K totalement psychédéliques que vous découvrirez dans notre documentaire en 2021, sur ARTE.