ENGLISH
Connexion :
> Accueil > DIFFUSIONS - 19/11/2016

LES MONDES PERDUS: succès d'audience sur ARTE

Face à une compétition tenace, notamment l'élection de Miss France retransmise sur TF1, ce sont 900 000 spectateurs qui ont assisté à la diffusion du MYSTÈRE DES DRAGONS À PLUMES à 20h50 sur ARTE le 17/12. C'est presque deux fois plus que la moyenne de la case du Samedi soir. Au Japon et en Italie, ce sont 2,5 fois la moyenne qui ont suivi la retransmission du premier épisode. Un succès international qui en appelle un autre...

Pourquoi un tel succès ? pour la première fois au monde, nous avons reconstitué en ULTRA HAUTE DÉFINITION plusieurs dizaines d'animaux disparus bien avant l'apparition de l'homme. Cautionnée par plusieurs scientifiques de renom, tournées dans une quarantaine de décors et laboratoire entre l'Alaska et la Nouvelle Zélande en passant par la Nouvelle Calédonie, la Louisiane, l'Islande, la Chine, les USA, et la France, cette série LES MONDES PERDUS offre un nouveau regard sur les habitants du Carbonifère au Crétacé, des époques comprises entre 320 et 65 millions d'années. On y découvre des dizaines d'animaux récemment décrits par les scientifiques, que la plupart des dinosaures théropodes portaient des plumes, des mammifères dévorant des dinosaures ou encore des libellules géantes de l'envergure d'un goéland.

Proportionnellement, il y a plus de scènes d'animation dans cette série de 3x1h que dans les films Hollywoodiens sur les dinosaures: plus de la moitié de chaque film re-crée les mondes perdus et leurs habitants.

Menée comme une enquête par les réalisateurs Emma Baus et Bertrand Loyer, la série consacre l'excellence de notre petite armée éphémère d'animateurs infographistes qui ont patiemment recréé les animaux, les ont couverts de plumes, de protoplumes et de poils- jusqu'à 2 million par animal. Ils les ont ensuite animé, texturés, intégrés dans les paysages en prenant soin de respecter la lumière, les impacts au sol ou encore les déformations des muscles associés à la locomotion. Le résultat est hyper-réaliste et fascinant.

Quelques chiffres: 35 animaux différents ont été re-créés; il aura fallu 35 jours de travail par animal pour le sculpter, le rigger, le texturer, le colorer, l'éclairer, et l'intégrer dans le décors. Ensuite, il aura fallu entre 8 et 25h de calcul à une ferme de rendu tournant 24h/24 et 7j/7 pour calculer UNE image, sachant que pour une seconde de film, il faut 25 images...

Pour les amoureux de la belle image, une confidence: cette série existe en 4K et 4K HDR mais... à ce jour, nous n'avons pas encore d'accord avec les rares plateformes du marché pour montrer notre travail dans tous ses détails, dans toutes ses nuances de couleurs. Pire: en France/Suisse/Belgique, il n'existe aucun service à ce jour pour vous montrer du 4K HDR... même si votre téléviseur est compatible. Pourtant, au Japon, au Canada et aux Etats Unis, les téléspectateurs auront loisir de découvrir la série en 4K et 4K HDR dès le début de l'année prochaine ... En France, la sortie en Blu Ray HD de la série vous permettra de l'apprécier dans le format approchant les plus sa forme native, mais sa qualité reste quatre fois moindre que le 4K, sans parler de la gamme de couleurs bien moindre que le HDR.

On se consolera avec le (très) beau livre édité chez GLENAT et ARTE EDITIONS qui complète la série.

Plus d'images

Cliquez pour agrandir